La turbine "Many"

18 avril 1908 - M. BARBAT de La Tour présente au conseil municipal de Saint-Sauves un projet consistant à exploiter la chute sur la Dordogne en amont du Pont et à construire à proximité une usine. Le projet permettant de "rendre des avantages très importants à la commune en fournissant la lumière électrique" est accepté. Le prix des abonnements sera revu tous les dix ans. Une concession de 32 ans est accordée ainsi qu'un délai de 6 mois pour commencer les travaux. La lumière devra être fournie à partir du 1er septembre 1909.

21 septembre 1910 - Le conseil a reçu à plusieurs reprises la proposition d'éclairer la commune à l'électricité mais n'est parvenu à aucune entente parfaite avec le concessionnaire. M. BARBAT fait les propositions suivantes :
    1 - fournir, installer et entretenir 20 lampes de 16 bougies pour l'éclairage des rues, places et monuments publics. Les lampes seront placées sur poteaux en fonte ou sur consoles fixées aux bâtiments.
    2 - un dixième des lampes seront placées chez les particuliers avec un minimum de 200
    3 - pour les 20 lampes de la commune, celle-ci promet de payer la moitié du prix de l'installation qui est fixé à 14 francs par lampes, soit une somme globale de 280 francs. Pour le dixième accordé au dessus de 200 lampes, l'installation se fera aux mêmes conditions que pour les 20 premières.
    4 - le prix forfaitaire des lampes particulières est fixé comme suit :
            15 francs pour une lampe de 5 bougies
            25 francs pour une lampe de 10 bougies
            27 francs pour une lampe de 16 bougies
            31 francs pour deux lampes alternatives de 10 bougies
            36 francs pour deux lampes alternatives de 16 bougies
    5 - l'exécution des travaux d'installation dans un délai de 6 mois
Le projet est accepté par le conseil avec une concession de 30 ans. Le délai d'achevement des travaux expirera fin mars 1911.

18 décembre 1910 - Ouverture de l'enquête de comodo-incomodo pour la concession de l'éclairage électrique.

14 mai 1911 - Inauguration de l'éclairage électrique. Les travaux d'installation de l'usine et de l'éclairage public sont terminés depuis le 30 avril dernier. "Il y avait lieu d'inaugurer comme il convenait cette grande amélioration apportée à saint-Sauves qui est l'une des premières communes des environs à être dotée de cette belle lumière. Pour rappeler à la génération future la date de cet embellissement, il fallait organiser une fête populaire auquel seraient invités tous les représentants politiques de la commune ainsi que les nombreuses personnalités qui ont contribuées de près ou de loin au succès de l'entreprise." À cette fin est fixée la date du 28 mai ; une somme de 80 francs est allouée par 10 voix contre 3.

28 mai 1911 - Disposant d'une force suffisante, le concessionnaire propose de placer des lampes de 32 bougies à la place des 16 bougies prévues pour les 20 lampes publiques ainsi que 4 lampes de 16 bougies dans la mairie dont un lustre de 3 lampes dans la grande salle et une dans le cabinet du maire. D'autre part, M. BARBAT propose d'installer la 20ème lampe publique dans une des écoles de Saint-Sauves pour éclairer les cours d'adultes.


Extraits du registre des délibérations du Conseil municipal de Saint-Sauves - Remerciements à M. Jacques MANY.


Un conflit à la fin du XIXème siècle...

 

                   

Lettre de l'adjoint au sous-préfet - 1er août 1897

                   

Rapport du conducteur subdivisionnaire - 31 août 1897

Avis des ingénieurs - septembre 1897

©Thibault FOURIS

icone